Sophrologie

sophrologieLe terme de sophrologie a été inventée par Alfonso Caycedo à partir de 3 mots du grec ancien (sos: harmonie; phren: conscience; logos: étude). La sophrologie se définit donc comme la science de la conscience harmonieuse.

Dans la pratique, c'est une technique psychocorporelle qui s'appuie essentiellement sur la détente physique, obtenue grâce à des exercices de respiration, et la visualisation. On pourrait dire que cette méthode est une synthèse des techniques orientales de méditation, de yoga et de relaxation occidentale.

Les techniques et méthodes visent à dynamiser de façon positive les qualités et les ressources dont nous disposons. (Elle est très prisée de ce fait dans le milieu sportif de haut niveau). La sophrologie vise donc principalement à renforcer la structure positive d'un individu par le biais d'introspection et de prise de conscience, à travers différents niveaux d'exercices de relaxation pratiqués en état de veille, qu'on appelle état sophronique.

Les relaxations dynamiques

Plutôt pratiquées en groupes, assis ou debout, les relaxations dynamiques représentent un des piliers de la sophrologie. A travers ses différentes étapes, elles sont destinées à mieux connaître son corps, à se relaxer mentalement, à développer et renforcer sa relation à l'espace, à développer et enforcer l'équilibre entre les émotions, les pensées et les comportements.

Les sophronisations ou techniques spécifiques

Ces techniques sont surtout pratiquées en séance individuelle. D'un ton choisi et monocorde, le sophrologue amène la personne dans un état cérébral d'ondes alpha et l'entraîne dans le travail de suggestion mentale sur lequel le sophrologue et son client se sont préalablement entendus. Les techniques spécifiques développent et renforcent les structures de l'"être" dans le temps.

Quelques applications thérapeutiques en sophrologie  :

  • Le stress et l'anxiété. Par des techniques de respiration, la sophrologie peut aider à diminuer son anxieté. L'entrainement permet de s'acquérir de techniques pour vivre certaines situations avec plus de sérénité.
  • La préparation à l'accouchement : Pendant la grossesse, la sophrologie aide à se préparer mentalement et physiquement à l'accouchement, tout en permettant à la mère et à l'enfant d'établir une relation à travers de visualisations positives. La sophrologie aide également à gérer la douleur au moment de l'accouchement naturel.
  • La douleur. La sophrologie aide le patient à contrôler le désagrément et l'intensité de la douleur. Elle permet également de diminuer l'anxiété, la peur de la douleur, ou d'augmenter le sentiment de sécurité.
  • Le sport : La sophrologie peut apporter des bienfaits dans une pratique sportive : motivation, préparation aux compétitions, dépassement des peurs, régularisation du sommeil...
  • L'apprentissage : La pratique de la sophrologie peut considérablement améliorer la concentration et la mémoire, tout en aidant à gérer le stress, à préparer un examen...Elle s'avère d'ailleurs être très efficace avec les enfants ou les adolescents dans le contexte scolaire.

Le métier

Le sophrologue est un professionnel qualifié qui a reçu une solide formation - et qui pratique lui-même la méthode.

La sophrologie peut s'exercer de différentes manières :

  • En complément de son activité professionnelle dans le domaine de la santé (professions médicales et para-médicales), du social ou encore du sport : entraineur sportif, kinésithérapeute, formateur, sage femme, infirmière...
  • En ouvrant un cabinet de sophrologue (en libéral) , ou en intégrant une structure existante (en libéral ou en salarié) : centre de remise en forme, centre médical,...
  • En intervenant extérieur dans une association, un centre de thalassothérapie, un organisme de formation professionnelle, ou encore une maison de retraite.

Selon ses goûts et ses aspirations, on choisira de donner des séances de groupes, des séances individuelles, ou les deux.

Grâce à des techniques de relaxation et de visualisation, le sophrologue conduit la personne à trouver des ressources en elle-même et à améliorer sa qualité de vie. Il peut accompagner toute personne dans ses intentions d'amélioration de sa qualité de vie, dans la réalisation de ses objectifs, dans les périodes de changement ou de prises de décision.

Un sophrologue n'est pas un psychothérapeute - sauf bien sûr s'il utile la sophrologie dans le cadre d'une profession qualifiée : médecin, psychologue, psychanalyste. Il n'est donc pas habilité à prendre en charge ou même diagnostiquer des troubles entrant dans le cadre de psychopathologies. Il pourra par contre intervenir favorablement en complément d'un travail de psychothérapie.

Une fiche pôle emploi :

En 2009, le pôle emploi a créé la fiche métier ROME (Répertoire Opérationnel des Métiers et de l'Emploi) n°K1103, Domaine du développement personnel et du bien-être de la personne. Nous y retrouvons des appellations concernant différents métiers et notamment celui de Sophrologue.

Même si cette fiche décrit de manière très simple et très globale les conditions d'exercices, les activités et les compétences de base pour ces « nouveaux métiers », elle a aujourd'hui le mérite d'exister...

Les qualités

Dans son rôle d' accompagnant, le bon sophrologue possède les qualités suivantes :

  • Écoute, empathie : maîtriser l'écoute active et les outils de questionnement.
  • rigueur méthodologique
  • Créativité et capacité d'adaptation.

Suivant les conditions d'exercices de son métier, il doit être capable notamment :

  • D'expliquer la sophrologie ou une technique particulière.
  • De mener un entretien d'anamnèse.
  • De savoir choisir une technique et de savoir l'adapter.
  • D'animer un groupe et d'animer les techniques
  • D'établir des étapes de travail ou des programmes de séance.
  • D'accompagner la verbalisation du vécu des exercices.

Il existe de nombreuses formations en sophrologie aujourd'hui sur le marc