La profession de kinésiologue

En France, bien qu'un certain nombre de thérapeutes intègre la kinésiologie au sein de leur pratique, le titre de kinésiologue® est aujourd'hui protégé. L'exercice de la profession de kinésiologue® nécessite une formation obligatoire de 500 heures minimum clôturée par un examen ainsi que l'application d'un code étique rigoureux. L'habilitation a porter ce titre est délivrée par le Syndicat National des Kinésiologues®  Sans les conditions données par le SNK, l'usage du titre de Kinésiologue® devient illégal, et fait l'objet d'un référé au tribunal si le praticien ne se met pas en conformité avec la législation.

La formation n'est pas reconnue par l'état et le statut de kinésiologue n'est pas reconnu par l'Ordre des Médecins. Le code ROME (Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois) de Pôle Emploi classe cette activité dans la catégorie : "Développement personnel et Bien-être", à juste titre puisque la kinésiologie est une science NON médicale. C'est une pratique qui s'inscrit dans le domaine de la prévention, du développement personnel et du bien-être. Un praticien en kinésiologie professionnelle n'établit jamais de diagnostic médical et ne prescrit pas de médicament.

En Belgique ou en suisse, le titre de kinésiologue n'est pas protégé, toutefois les formations sérieuses vous proposeront également un minimum de cours de 500 heures pour la Belgique et de 850 heures pour la Suisse, ainsi que l'application d'un code éthique lié à l'exercice de la profession.

Au canada et aux états Unis, l'appellation de kinésiologue possède un sens  légèrement différent. En effet, le kinésiologue est un professionnel de la santé, spécialiste de l'activité physique, qui utilise le mouvement à des fins de prévention, de traitement et de performance dans le domaine du sport ou du loisir par exemple. Ce sont les universités canadiennes (les facultés d'Education Physique et Sportive) qui délivrent le diplôme en kinésiologie, ainsi, au Québec, 8 universités offrent le programme de formation en kinésiologie.

Cadre d'exercice de la kinésiologie

Le praticien en kinésiologie ou kinésiologue® exerce soit en cabinet privé, soit en cliniques privées. Il peut également intervenir dans des institutions ou au sein de grandes entreprises.

Parfois, le kinésiologue® exerce au départ une autre profession de type paramédical et utilise la kinésiologie comme une technique complémentaire. Elle s'applique en effet parfaitement en complémentarité d'autres thérapies alternatives en particulier la médecine chinoise, la chiropractie, l'ostéopathie, ou encore l'homéopathie.

Plus largement, la kinésiologie offre également un outil complémentaire à tout outil de la relation d'aide, comme par exemples la sophrologie, la réflexologie, la naturopathie, le massage ou encore le shiatsu.

Les qualités requises

  • Patience, sens de la coordination et du mouvement, habilité : Le kinésiologue® pratique une médecine douce, procurant un bien-être par le toucher, il se doit d'être habile et de prendre le temps nécessaire à chaque séance.
  • Capacité à mettre en confiance, pédagogie :lLe kinésiologue® est amené à conseiller ses clients sur les postures à adopter, les mouvements à éviter,..
  • Capacité d'analyse, de synthèse et d'évaluation : pour être mesure de résoudre la nature des blocages chez le client.
  • Empathie, désir d'aider les autres,...